"Voix puissante et large aux aigus assurés, captivante autant dans la douleur que dans la tendresse, Marie Gautrot est une exceptionnelle Hedwig. Ce rôle de mater dolorosa lui permet enfin de livrer tout l’ampleur de son talent, avec un charisme et un engagement des plus rares."

 

ODB-Opéra - Jérome et Emmanuelle Pesqué

Les Fées du Rhin Offenbach

Grand Théâtre de Tours octobre 2018

"Il y a surtout Carmen, une "tueuse" qui n'a pas besoin de falbalas pour attirer les hommes (et les femmes?) dans sa danse de mort. Tragédienne accomplie, Marie Gautrot nous bouleverse autant qu'en 2011 lorqu'elle mourait sous les contre ut du grand ténor américain Neil Shicoff"

Les Affiches - Gilles Mathevet 

Carmen Bizet

Summum Grenoble avril 2018

"Dans le rôle d'Hedwig, Marie Gautrot impressionne et investit, de son ample mezzo sombre au timbre moiré et au registre homogène, son personnage de mère éprouvée par le sort"

Opéra online Emmanuel Andrieu

Les Fées du Rhin Offenbach

Opéra de Tours octobre 2018

"Le timbre ardent de Marie Gautrot élève son statut de servante de Desdemona au niveau de sa maîtresse. (Alexandra Kurzak)"

Bachtrack Tristan Labouret

Otello Verdi

Opéra de Paris 2018

"Voilà une vraie voix de mezzo dramatique, comme le répertoire français en a besoin : chaude, percutante dans l'aigu, sonore dans le grave, capable de véhémence comme de douceur. On rêve de l'entendre en Margared du Roi d'Ys ou en Eboli de Don Carlos ! "

Opéra magazine  Richard Martet

Les Fées du Rhin Offenbach

Grand Théâtre de Tours octobre 2018

"Une équipe de haut niveau d'où se détache l'Hedwig hallucinée de Marie Gautrot, la mezzo française possède un timbre solide, et homogène jusque dans le registre grave, une voix bien projetée, une présence scénique indéniable. Sa confrontation avec le Conrad impressionnant de Jean-Luc Balestra et les imprécations qu'elle lui adresse constituent l'un des sommets de son incarnation."

Forum Opéra Christian Peter

Les Fées du Rhin Offenbach

Opéra de Tours octobre 2018

"On se laisser submerger par Marie Gautrot, incarnant à merveille le rôle de Carmen au côté de l’Américain Neil Shicoff dans la peau de Don José"

le Dauphiné

Carmen Bizet

Summum de Grenoble mars 2011

"L’essentiel était niché ailleurs :  chez la jeune Marie Gautrot, qu’on aimerait réentendre bientôt, tant la matière de sa voix, l’ampleur de sa ligne, la justesse de son style nous ont conquis. Rares sont les chanteuses qui nous font dire au bout de huit secondes : «Voilà une Marguerite !», mais Marie Gautrot est de celles-là."

"On a également réentendu la splendide Marie Gautrot La voici plus que jamais prometteuse en Marguerite, le timbre opulent, la ligne bien dessinée, le tempérament on ne peut plus sensuel. Au fil des concerts et des représentations, on tiendra sans doute là une des grandes Marguerite de notre temps."

Site Hector Berlioz  Christian Wasselin

La Damnation de Faust  Berlioz

Théâtre du Châtelet février 2009

Cirque d'hiver de Reims mars 2009

Mais au fil de la représentation et notamment sous l'impulsion de la fabuleuse mezzo Marie Gautrot, l'orchestre trouve ces teintes berlioziennes qui font l'originalité de l'oeuvre. Portée par la grâce, Marie Gautrot (Marguerite) maîtrise le langage berliozien....

Le Populaire du Centre

La Damnation de Faust Berlioz

Opéra de Limoges novembre 2012

"On admire le trio à l'harmonie vocale rare dont se détache la 3 ème dame de Marie Gautrot, à l'autorité dans la déclamation impressionnante."

Classique News 

La Flûte enchantée Mozart

Opéra de Metz septembre 2012

"Marie Gautrot impressionne par son engagement scénique et un beau matériau vocal"

Forum Opéra - Jean-Michel Pennetier

Otello Verdi 

Opéra de Paris avril 2019

"Marie Gautrot est quant à elle une Hedwig d'une grande intensité avec une largeur de voix impressionnante."

Olyrix -Jacques Sarant

Les Fées du Rhin Offenbach

Opéra de Tours octobre 2018

 

"Si le spectacle montre que plaie d’amour peut-être mortelle et que le crime passionnel traverse les époques, Marie Gautrot monte sur scène pour nous prouver que l’art les transcende. Sa voix d’or et son interprétation fougueuse du rôle de l’intrépide andalouse, font d’elle une réincarnation possible." 

L'Essor Sandra Gardent

Carmen Bizet

Summum de Grenoble 2011

"Marie Gautrot incarne Martine, sa femme astucieuse qui n’a pas seulement une voix puissante et large mais qui est la comédienne la plus assurée dans les dialogues parlés"

traduit de l'anglais

Opera News Stephen J. Mudge

Le Médecin malgré lui Gounod

Opéra de Saint-Etienne Octobre 2015

"Marie Gautrot incarne Hedwig, ample mezzo qui se montre proche d'une Azucena dans le Trouvère de Verdi"

Classique News  

les Fées du Rhin  Offenbach

Opéra de Tours  octobre 2018

« Edwige tient plus d’une figure comme Azucena qu’un personnage de l'opéra romantique allemand. Marie Gautrot fait sensation en mère, version décharnée et hagarde de sa fille, à laquelle elle cache que son père a été un violeur et livre une interprétation sans ménagement mais sans jamais faire violence à son mezzo flamboyant. Elle chante les passages les plus violents avec une telle intensité et captive dans les flashbacks douloureux comme dans les lamentations retenues. Fondamentalement, elle est le personnage principal de l'opéra (Est-ce toujours le cas ou est-ce à cause de la Gautrot?)"

traduit de l'allemand

Opéra lounge - Samuel Zinsli

Les Fées du Rhin Offenbach

Opéra de Bienne janvier 2019

"Sans perdre une miette des délices de la scène clôturant l'acte médian, le spectacle gagne encore en subtilité, en jeu fantastique et en émotions très justes avec l'addition du personnage de Dame Marthe, source d'immense plaisir lyrique et comique grâce à la voix vive de Marie Gautrot, remarquable mezzo"

Anaclase François Cavaillès

Faust Gounod

Opéra de Saint-Etienne 2018

"C’est la narratrice, Marie Gautrot, qui constitue la vraie révélation de la soirée : timbre somptueux, chaud, riche et profond, diction française exemplaire."

Forum Opéra - Juliette Buch

La damoiselle Elue  Debussy

Orchestre National d'Ile France  Décembre 2006
 

"Parmi les quatre solistes c'est vraiment la mezzo Marie Gautrot qui m'a accaparée.
Je pense que je garderai longtemps en mémoire son interprétation de l'Agnus Dei
"

Autour du Puit - Aloïs

La petite Messe solennelle Rossini

Choeur d'Ile de France juin 2010

"Masculinisée et arrogante, Marie Gautrot est un Orlovsky carnassier, tirant sur le cigare avec mordant, au discours tranchant d'un cynisme aristocratique"

Opéra Magazine Jean-Marc Provost

La Chauve-Souris J.Strauss

Opéra de Marseille décembre 2016

"La seule voix de mezzo-soprano de ce quatuor féminin est dédiée à Don Ramiro, chanté par Marie Gautrot. Les rôles de travestis sont toujours délicats à interpréter, mais là encore, ce rôle est interprété avec justesse et sans ostentation. 
La voix de Marie Gautrot est bien placée et homogène dans chaque registre. Elle l’utilise avec souplesse sachant faire ressortir ses sentiments par les seules inflexions de sa voix. Le timbre sombre s’accorde avec le caractère de son personnage et c’est encore avec souplesse qu’elle monte ses nuances. Elle fait ici une belle prestation."

GB Opéra magazine Jocelyne De Nicola

La Finta Giardiniera Mozart

Opéra de Toulon 2013

"Marie gautrot fait valoir une présence vibrante autour de phrasés admirables de couleur et parfaitement projetés."

Concerto Net - Florent Coudeyrat

Les Fées du Rhin Offenbach

Grand Théâtre de Tours octobre 2018

"On retiendra l’intéressante Emilia de Marie Gautrot, très beau mezzo qui impose un personnage plus fort qu’à l’accoutumée."

Res Musica - Steeve Boscardin

Otello Verdi

Opéra de Paris avril 2019

"L'Emilia de Marie Gautrot est bien plus qu'un personnage secondaire : sa longue silhouette noire en fait la messagère involontaire du fatum. Sa rébellion est d'une belle intensité, tragique et musicale, toutes les notes de ses interventions étant chantées quand la coutume fait que les interprètes du rôle se réfugient assez souvent dans un parlé chanté approximatif"

Olyrix - Stéphane Lelièvre

Otello Verdi 

Opéra de Paris avril 2019

"Marie Gautrot nous enthousiasme, tour à tour sombre, rageuse et attendrie."

Diapason François Laurent

les Fées du Rhin  Offenbach

Opéra de Tours octobre 2018

"La Clairon qu’il courtise, Marie Gautrot, donne en revanche à entendre un mezzo plein de promesses."

Res musica  Pierre Degott 

Capriccio R. Strauss

Opéra de Metz février 2016

"Marie Gautrot, qui incarnait Marie, a fait briller sa belle voix de mezzo, solide et bien placée."

Destimed - Michel Egea

L'Enfance du Christ Berlioz

Opéra d'Avignon 2014